Les 51 fois précédentes, l’hebdoMAF vous proposait un condensé de l’actualité architecturale de la semaine. Pour la 52ème édition, rien ne change. Opéra Bastille, construction Bois, le CROA PACA qui obtient l’annulation du PPP marseillais, portrait de Bjarke Ingels et Aix-en-Provence à l’horizon 2040.
Attention à vous, l’HebdoMAF entre en gare !
MAF Assurances

Les titres de chaque paragraphe sont cliquables pour vous proposer l’article original.

 

👉 L’Opéra Bastille enfin achevé

L’opéra Bastille n’est pas un édifice récent de la capitale. Inauguré en 1989, c’est même un habitué de la place de la Bastille. Et bien figurez-vous que depuis toutes ces années, le lieu n’est pas terminé : 3 500 m² d’ateliers vont être construits, lors d’un chantier qui devrait débuter en 2020, pour finaliser la réalisation de Carlos Ott.

Pour mener à bien ce projet en site occupé, le maître d’ouvrage, l’Opéra national de Paris, a fait le choix de l’agence Henning Larsen Architects. Si l’architecte fondateur, qui a donné le nom à l’agence, est décédé en 2013, il laisse dans son sillage une agence habituée à la réalisation d’ouvrages tels que les opéras, avec à son actif, notamment l’Opéra de Copenhague. L’agence danoise travaillera en équipe avec l’agence Reichen et Roberts & Associés, qui enchaîne les belles réalisations, après avoir été lauréate, il y a quelques semaines de la requalification de la halle J1 de Marseille (hebdoMAF 48).

 

👉 Le bois a des arguments bétons pour la construction

Le bois continue de séduire les concepteurs. Les exemples de réalisation fourmillent aux quatre coins de l’hexagone, dans des usages variés qui démontrent, s’il le fallait encore, l’éventail de possibilités du matériau. C’est à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) que l’on découvre cette semaine un bâtiment de logement collectif en construction.

Conçu par les architectes de l’agence Archi5, le projet a joué sur une dominante majeure : la traçabilité du bois utilisé. « Nous sommes en mesure de vous dire de quel massif forestier vient le bois ayant été utilisé pour chaque poteau ou planche » assure Paul Jarquin le président de REI habitat, promoteur du projet.

 

👉 Le CROA PACA met KO le PPP marseillais

Le verdict était très attendu et nous vous en parlions dans l’HebdoMAF 50. Grâce à l’action ordinale, vigilant depuis un conseil municipal en décembre 2015, l’accord-cadre a été annulé par la rapporteure publique au motif que le « caractère favorable du bilan n’était pas démontré ». Parmi les motifs de cette annulation, le juge administratif a retenu la mauvaise appréciation des coûts en maîtrise d’ouvrage publique, considérant que la méthode utilisée par la Ville était inadaptée.

Alors que tout le monde retient son souffle sur un éventuel recours en appel de la part de la ville, le CROA et le Syndicat des Architectes des Bouches-du-Rhône appellent à une mise en route rapide du plan, indiscutablement jugé nécessaire, dans un cadre « transparent et qualitatif ». En ligne de mire, une application de la loi MOP qui dynamiserait le tissu économique local des artisans et PME du bâtiment, tout en capitalisant sur le savoir-faire des concepteurs. Ce qu’un PPP ne permet pas, réservant son champ d’application aux majors du BTP.

 

👉 Quand concevoir sur une planète n’est plus assez …

Bjarke Ingels surfe sur une vague qui n’a pas fini de lui donner de la vitesse. Alors que le danois, de seulement 44 ans, est à la tête de sa propre agence qui emploie 500 personnes entre Copenhague et New York, il travaille actuellement sur un projet … futuriste.

Pavillon danois de l’Exposition universelle de Shanghaï en 2010, routine. La tour du Two World Trade Center, ancien emplacement des tristement célèbres tours jumelles new-yorkaises, facile. Futur siège de Google en Californie, une évidence.

Non, l’homme vise plus grand, plus fort, plus inédit. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a trouvé un projet à la hauteur de son insatiable ambition : la conception d’une ville sur Mars. Oui, la planète pas le mois. Dévoilée à Dubaï en 2020, la cité de 177 000 m² est un pari autant architectural que scientifique.

 

👉 Aix-en-Provence prépare son avenir

Pour rester sur la thématique futuriste du sujet précédent, après Mars, voici Aix-en-Provence. Plus facilement accessible certes, mais résolument tournée vers l’horizon. Un horizon qui se nomme 2040. Quels seront les enjeux de ce territoire dans les prochaines décennies ? Pour étayer les contours d’une réponse, des ateliers sur des thématiques identifiées.

Pour la 9ème édition de cet atelier urbain, l’association DEVENIR propose, du 8 au 13 Avril prochain, un appel à idée organisée à la Fondation Vasarely d’Aix (tout récemment rénovée par Jean Sonnier), sur l’avenir du Pôle d’activité d’Aix-Les Milles.

À l’issue de la présentation des projets, 3 lauréats seront désignés et récompensés.

Informations et inscriptions sur le site de l’ordre.