Plus ponctuel que l’arrivée des beaux jours, l’HebdoMAF vous propose votre dose d’actualité d’architecture quotidienne : chute de balcons, réfection de la prison de la Santé, requalification de la zone Tour Eiffel et le BIM dans la déconstruction.
MAF Assurances

Les titres de chaque paragraphe sont cliquables pour vous proposer l’article original.

 

👉 Chute de balcons : enfin une explication ?

Et si les procédés de construction des années 60 – 70 étaient responsables de l’effondrement de nombreux balcons ? C’est ce que pense l’architecte Laurent Raimbault, gérant de Solécité, interrogé par batiactu. A l’occasion du remplacement de garde-corps abîmés sur une copropriété nantaise, le constat tombe en même temps que l’un des balcons : ils ne tiennent que grâce à eux.

Cela serait dû à la méthode de construction employée à cette époque : couler dans un second temps les dalles des balcons. Cela entraînerait des problèmes de cohésion entre les deux bétons et à terme, des infiltrations dans les fissures.

La solution entreprise sur le chantier ? Renforcer tous les balcons de la résidence, solution qui s’avérait aussi onéreuse que l’étude spectrographique de chacun. Depuis, l’agence essaye de minimiser les frais de l’opération en profitant de l’installation de l’échafaudage pour réaliser des travaux d’isolation par l’extérieure, des ravalements ou encore des extensions de balcons.

 

👉 La seule prison parisienne se refait une Santé

Ce sont 5 années de travaux qui ont trouvé un terme à l’occasion de l’inauguration en présence de la Garde des Sceaux Nicole Belloubet, des travaux de réaménagement de la Prison de la Santé à Paris, menés par Vurpas Architectes et AIA Architectes. Il faut dire qu’il y avait urgence à rafraichir ce bâtiment qui n’avait pas été réhabilité depuis son ouverture en … 1867.

Deux objectifs ont été recherchés conjointement : améliorer les conditions de détention jugées déplorables jusqu’alors et faciliter le travail du personnel officiant quotidiennement sur le site.

Pour ce faire, l’accent a été mis sur la propreté et l’insonorisation des lieux. Côté volume, ce qui correspondait à 3 cellules de 6m² est devenu 2 cellules rénovées de 9m², pourvues de douches, réfrigérateurs et mobilier neufs. Côté sécurité, des procédés innovants tels que des portes à double ouverture ont également été mis en place.

 

👉 La dame de vert

Pour réaménager l’ensemble des abords de la Tour Eiffel, un concours avait été lancé début 2018, réunissant dans sa phase finale plusieurs équipes : AL_A + Gross.Max, Koz architectes + Junya Ishigami + Atelier Roberta, Agence Ter + Carlo Ratti Associati + Explorations Architecture et Gustafson Porter + Bowman.

Ce sont finalement ces derniers qui ont été retenus, associés aux architectes Chartier-Corbasson, aux urbanistes de Sathy ainsi qu’aux architectes du patrimoine de l’Atelier Monchecourt.

Au programme, la requalification d’1,6 km s’étalant d’Ecole Militaire au Trocadéro, avec une réflexion alliant sécurité, confort et grosse affluence dans cette zone qui voit régulièrement les files d’attente s’étendre sur plus de 300 mètres.

La promesse des vainqueurs ? Faire de cet environnement urbain une parenthèse verte au cœur de la capitale, facilitant les déambulations touristiques et la mise en perspective des éléments architecturaux spectaculaires qui l’encadrent.

 

👉 Le BIM, partenaire idéal de toutes les étapes du chantier

Pour démanteler le site industriel du port de Dunkerque, il y avait beaucoup de paramètres à considérer au sein de la même équation : cheminées de 100 m de haut, cuves de 52 m de diamètre, 30 000 tonnes d’acier à démanteler, de l’amiante présente sur les 90 hectares du site, 300 km de tuyauterie, extraction de déchets dangereux, débris de la Seconde Guerre Mondiale …

Pour réussir ce chantier, il a fallu un très gros travail de préparation, d’analyse et de curage afin d’orchestrer au mieux les 160 ouvriers travaillant en simultané sur le site. Coût : 44% du budget total de l’opération ! 

C’est finalement grâce au BIM que cette orchestration a été rendue possible par un dimensionnement au plus près de la réalité d’une initiative inédite, lauréate des BIM d’or en 2018.