C’est l’heure de retrouver l’HebdoMAF #59 ! Cette semaine on vous amène à la rencontre du Village Olympique de Paris 2024, détour par Bordeaux et son initiative populaire, puis crochet par les lauréats de l’appel à projets innovants de la ZAC Brunesau à Paris. Le voyage s’achèvera par le top départ de la première Biennale d’Île-de-France et un dernier hommage à Max Querrien.
Mesdames et messieurs, concepteurs de tous horizons, votre carrosse est avancé.
Hebdomaf

Les titres de chaque paragraphe sont cliquables pour vous proposer l’article original.

 

👉 Le Village Olympique Paris 2024 tout de bois vêtu

Fin Mars, la Norvège inaugurait la tour Mjos, immeuble en structure bois de 84 mètres de haut. Si l’Hexagone est en retard dans le secteur, le bois est plus que jamais dans les petits papiers des futurs grands chantiers. A tel point qu’il vient d’être défini comme « principal matériau constructif » du Village olympique de Paris 2024.

Dans son sillage, si ses caractéristiques en font un parfait allié de la construction, c’est toute la filière bois française qui en profitera, et une myriade de sous-traitants qui s’alignent déjà sur la grille de départ.

Plus écologique grâce à ses vertus de stockage des émissions de CO2, et plus pratique sur les chantiers grâce à une préfabrication en usine qui permet de diviser par 8 le nombre de rotations de camions, le bois est éminemment en phase avec son temps, dans ses usages et sa conception informatisée.

Gageons que cette dynamique permettra au bois de voir sa part d’utilisation dans la construction, aujourd’hui à 12%, s’aligner sur celle de nos voisins scandinaves aux alentours de 25%.

 

👉 A Bordeaux, la Mairie propose de co-construire l’avenir

Qu’on en approuve le fond, la forme, les deux ou aucun, il faut accorder une chose à la crise des gilets jaunes : le débat populaire en est indéniablement sorti vainqueur. Portée par le Grand Débat National, la Ville de Bordeaux a eu une idée : inviter ses habitants à se projeter dans leur ville version 2050.

De cette consultation mêlant acteurs individuels, associatifs et tous ceux investis de près ou de loin, est sorti un fourmillement de propositions : 50 000 contributions comptabilisées au total.

Passés au crible de l’analyse systématique, ces concours citoyens ont donné naissance à 4 grands scénarios :

  • Scénario 1 : « La métropolisation continue finit par s’autoréguler »
  • Scénario 2 : « L’exigence décarbonée règle la ville »
  • Scénario 3 : « La nature redessine la ville »
  • Scénario 4 : « L’équilibre des territoires fait la vie »

Loin d’être hermétiques entre eux, ces scénarios n’ont pas vocation à faire l’objet d’un choix tranché entre les 4, mais bien de proposer de grandes trajectoires qui devront, immanquablement, guider les réflexions urbanistiques futures.

 

👉 Un projet d’envergure pour transformer une entrée de ville parisienne

Quel est le point commun entre les agences Adjayes Associates, Buzzo Spinelli Architecture, Hardel Le Bihan Architectes et Youssef Tohme Architectes & Associates ? Ensemble, ils forment « Nouvel R » et ont la charge de la transformation de la ZAC Paris Rive Gauche (XIIIème).

A l’issue de l’appel à projets innovants « Inventer Bruneseau », le projet retenu a pour but de rendre plus agréable la zone aujourd’hui particulièrement inhospitalière. S’étalant entre les villes de Paris et Ivry, l’endroit est un délaissé urbain où personne ne s’aventure autrement qu’en voiture à l’heure de pointe pour y perdre un temps précieux dans les bouchons.

La proposition s’articule autour de 4 bâtiments qui pousseront entre les bretelles du périphérique afin de redonner une centralité et une intensité au projet. Au programme également, deux hauts immeubles de 100 et 180 mètres de haut, le premier de logements, le second de bureaux, qui dynamiseront le quartier de 1600 résidents et 2000 salariés.

Pour faire écho à la minéralité de la ville de Paris, les façades seront en pierre et béton, mais les structures et planchers seront en bois.

 

👉 Biennale d’Île-de-France : M-1 avant le lancement !

Le 4 mai, le coup d’envoi de la première biennale d’architecture et de paysage de la Région Île-De-France sera donné à Versailles. Au menu de ces plus de deux mois d’expositions, une programmation foisonnante sur des sujets orientés vers un seul point focal : le lien entre la ville et la nature.

Il sera alors normal d’y découvrir les expositions des deux écoles nationales supérieures de paysage et d’architecture de la Ville de Versailles, la présentation des 30 gares du Grand Paris Express, la cérémonie de remise du Prix Pritzker, la découverte des moulages des statues du Château …

Infos pratiques et tarif sur le site de la BAP!

 

👉 Max Querrien, et pourtant il a fait tellement …

C’est un de ses plus fervents défenseurs que perd l’architecture avec le décès de Max Querrien. Sans n’avoir jamais été architecte, l’homme occupera au cours d’une vie à mille facettes, des casquettes diverses faisant de lui alternativement, le Directeur de l’architecture d’André Malraux, le président de l’Institut français d’architecture, ou encore l’auteur militant Pour une nouvelle politique de l’architecture.

A 97 ans, l’homme s’est éteint à Paimpol, une ville de laquelle il fut maire de 1961 à 1995. Un autre des chapitres de sa vie …