Après 24 éditions auréolées de succès, l’Hebdo MAF revient pour la 25ème fois de l’année. 5 actus indispensables à connaitre pour briller en société et anticiper les tendances de fond du secteur de la conception architecturale.
Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’initiative logement, une rénovation avec objection énergie zéro de logements sociaux, l’avis d’un ancien ministre du logement sur la loi ELAN, les tendances de la domotique en France, et Grace de Monaco qui se métamorphose.
Il est l’heure de poser votre crayon et de lire l’HebdoMAF n°25 !
hebdomaf25

Les titres de chaque paragraphe sont cliquables pour vous proposer l’article original.

 

👉 #Initiative Logement : 10 propositions pour ne pas couper l’élan de l’expression architecturale

Construire plus et habiter mieux. Voilà les raisons qui ont poussé les acteurs de la construction à se retrouver le mardi 26 Juin. A l’appel de l’architecte Francis Soler et de la Maison de l’Architecture d’Île-de-France, 50 acteurs du logement, dont des architectes, se sont réunis afin de proposer des solutions concrètes et pratiques pour l’ensemble de la filière.

Cette journée de mobilisation a abouti à la formulation de 10 propositions, fortement liées à l’actualité autour de la loi ELAN. Mais loin des instigateurs de ces réflexions l’envie de devenir une opposition non constructive au législateur. Il s’agit plutôt « d’alimenter la puissance publique de nos réflexions pour aboutir à un logement pour tous et favoriser le parcours résidentiel », selon Dominique Boré, présidente de la Maison d’architecture d’Île-de-France.

Les architectes apprécieront en particulier la proposition numéro 2, affirmant que « le logement est la principale expression de l’architecture en rapprochant son caractère d’intérêt général et son caractère public. »

👉 Rénovation de logements sociaux dans la somme : énergie zéro, ambition costaud

Dans la somme, une résidence lovée au cœur d’une ancienne cité cheminote profite d’une rénovation pour afficher des performances énergétiques remarquables. Inspirée de pratiques en vigueur aux Pays-Bas, la rénovation des logements sociaux s’appuie sur un cahier des charges exigeant : énergie zéro garantie sur 30 ans, travaux de rénovation en un temps réduit, esthétisme et confort des résidents préservés … Bref, faire beau, écolo et agréable à vivre.

Ce projet pilote porte les espoirs du gouvernement, et en particulier de Nicolas Hulot, dans sa quête de lutte contre la précarité énergétique et la nécessité de rénover le parc social français, de manière écologique et sociale.

👉 La loi ELAN apparue favorable à Benoist

Alors que les architectes mènent une fronde contre la loi ELAN, organisée sous l’égide de l’Ordre des Architectes et de son président, certains pensent être face à une loi qui va « dans la bonne direction ». C’est en tout cas l’avis de Benoist Apparu, ancien ministre du logement des gouvernements Fillon II et III.

Interrogé dans les colonnes du Moniteur, l’ancien ministre désormais maire de Châlons-en-Champagne, salue particulièrement le traitement de la financiarisation du secteur des logements sociaux. Il y voit une perspective offrant la possibilité de préserver l’esprit du modèle français en termes de logement social, tout en apportant des solutions pérennes.

Une libéralisation du secteur qui profiterait à tout le monde, de l’acquéreur d’un logement aux bailleurs sociaux.

👉 Sécurité, utilité, prix : qu’est-ce qui connecte les français à la domotique ?

Répondre aux besoins et aux attentes des utilisateurs. Voilà l’enjeu du développement des objets connectés qui s’invitent de plus en plus dans les foyers français. Afin de réunir autour d’une même table les différents acteurs de la filière de l’internet des objets (IOT, Internet of things), le Moniteur a organisé une conférence le jeudi 21 Juin, à Paris.

Epaulés par des sociologues, des rapports basés sur des études quantitatives et qualitatives, les professionnels des objets connectés et du bâtiment ont pu dresser de grandes tendances pour l’avenir de la domotique à la française. On y apprend notamment que le top 3 des intérêts se concentre sur le chauffage, la vidéo-surveillance et l’éclairage. Il s’agissait également d’identifier les freins potentiels au développement, ainsi que les craintes vis-à-vis des utilisateurs.

Tous les résultats sont à découvrir dans l’article du Moniteur !

👉 Le Rocher entreprend une transformation en profondeur de Grace de Monaco

Sur le Rocher, la place disponible n’est pas légion. Alors quand un projet de transformation de 85 000 m² se met en place, forcément il faut s’organiser. C’est ce qui attend les architectes du Groupe AIA qui ont remporté le concours visant à transformer entièrement l’hôpital Princesse Grace de Monaco.

Tout ou presque rend le projet compliqué : la topographie du site très escarpé, la nécessité pour l’hôpital de continuer à fonctionner durant les travaux, le besoin de s’inscrire dans le tissu urbain déjà très dense…

Pour se faire, les travaux vont s’étaler jusqu’en 2027 et se dérouleront en 4 phases. Ecolo, lumineux, agréable pour les usagers, les ambitions autour du futur hôpital sont nombreuses, mais le programme proposé par le Groupe AIA promet de tenir toutes ses promesses !