L’architecte a l’obligation d’informer son client particulier qu’il peut recourir à un « médiateur de la consommation » pour résoudre un litige à l’amiable. La MAF estime que cette médiation n’est pas adaptée à la construction.
MAF Assurance

Le contenu de cet article est réservé aux adhérents de la MAF.

Pour lire l'intégralité de cet article veuillez vous rendre sur notre site MAFCOM.

Lire l'article sur MAFCOM