L’hebdoMAF est de retour ! Cette semaine, on vous parle de la RT 2012, des vœux de Franck Riester aux architectes, du brutalisme, du BIM et du Grand Débat National qui s’invite chez les archis.
C’est tout ce qui fait l’actualité de cette semaine, condensée en 5 minutes chrono !
Hebdomaf

Les titres de chaque paragraphe sont cliquables pour vous proposer l’article original.

 

👉 Faire le bilan de la RT 2012 pour mieux préparer la RE 2020

Après 6 ans d’application, l’heure est au bilan de la RT 2012, en vigueur depuis 2013, alors que se profile la future réglementation, attendue pour 2020.

Une équipe de 4 personnes a ainsi dressé une « Evaluation de la RT 2012 », sur ses apports en termes de performance énergétique dans le logement neuf, ses limites et son application concrète. Parmi les observations du groupe de travail, il en ressort que si la RT 2012 a permis un « saut de performance énergétique considérable », bien suivi par une courbe d’apprentissage des différents acteurs jugée « satisfaisante », des écueils sont aussi à éviter à l’avenir. Au premier rang desquelles on retrouve l’écart entre le calcul théorique et la réalité de l’occupation d’un bâtiment, ou encore l’effort à poursuivre sur le bâti, plus utile qu’un travail sur le matériel.

Les conclusions complètes de ce rapport sont à retrouver sur le site batiactu.com.

 

👉 Franck Riester, ministre de la culture, convaincu que les architectes offrent les meilleures garanties en construction

Avec le passage du mois de Janvier à celui de Février, c’est la saison des vœux qui trouve son terme. Sur le buzzer, le tout nouveau ministre de la culture, nommé en automne dernier, s’est adressé aux acteurs du monde culturel. Dans un contexte de friture sur la ligne entre le gouvernement et les architectes depuis la promulgation de la loi ELAN, le monde des concepteurs était réservé sur les messages adressés, mais désireux d’être considéré par leur ministre de tutelle.

Exercice réussi par l’ancien président du groupe « Agir ». En choisissant la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, située dans le Palais de Chaillot (16ème arrondissement parisien), l’image était belle. En affirmant « je suis convaincu que le recours à l’architecte est la meilleure garantie de constructions sûres, écologiques et contribuant à l’embellissement du quotidien », le ministre réussissait l’habile manœuvre de rassurer sans ne rien promettre.

Pour autant le message est reçu du côté des instances de la profession. Pour Pierre Chomette, vice-président de l’Unsfa, enfin un ministre parle d’architecture et offre la perspective d’un dialogue constructif. Christine Leconte, présidente du Croaif, se réjouit des signaux positifs, en attendant toutefois une traduction dans les actes.

Affaire à suivre donc.

 

👉 Brutalisme et architecture : Le Monde invite ses lecteurs à découvrir la poésie du béton brut

Cette semaine, le journal en ligne lemonde.fr invite ses lecteurs à découvrir un courant emblématique de l’architecture du XXème siècle : le brutalisme. Ce mouvement d’après-guerre retrouve grâce aux yeux d’amateur d’architecture. Une sorte de retour à la matière brut, au béton utilisé comme matériaux de construction et comme revêtement, qui répond au style international qui fait de la lumière et de l’ouverture sa caractéristique première.

Pour découvrir des réalisations emblématiques du mouvement brutaliste, la quotidien propose une balade en 5 étapes européennes à la rencontre de monuments phares de la brutalmania.  Corbu, forcément, avec ses cités radieuses, celle de Berlin en l’occurrence, les Tours Nuages d’Emile Aillaud ensuite, les « Banana Flats » de Trainspotting à Edimbourg conçus par l’agence Alison & Hutchison & Partners, la Génex Tower de Belgrade, imaginée par Mitrovic et aujourd’hui en partie vacante, et enfin les Dawson Heigts à Londres, dessinés par Kate Macintosh.

 

👉 Faire du BIM l’occasion pour les agences d’amorcer leur transition numérique

Et si le BIM était une opportunité en or pour les agences d’architecture ? C’est en tout cas ce qu’expliquent Alain Bretagnolle et Laurent-Marc Fischer, architectes associés de l’agence Architecture-Studio dans les colonnes du monteur.fr.

En prenant la décision de s’emparer du sujet en 2011, l’agence a capitalisé sur ce changement de paradigme en accompagnant les collaborateurs grâce à un projet de formation ambitieux, et en améliorant les outils grâce à un investissement important et continu.

Au final, les équipes sont structurées autour du BIM qui représente aujourd’hui la quasi-totalité des projets. Un investissement qui vaut le coup puisque les deux architectes associés le confie, « les maîtres d’ouvrages nous confient souvent la synthèse, le pilotage du chantier, le coût global et la préparation des contrats d’exploitation-maintenance », grâce à cette expertise.

Le BIM une réponse à la crise actuelle que connait le secteur ?

 

👉 L’Ordre invite les architectes à participer au grand débat national

Qu’on adhère ou non au mouvement des gilets jaunes qui occupe tout l’espace médiatique depuis Novembre, il est installé et une de ses traductions les plus concrètes réside dans le lancement du grand débat national voulu par le gouvernement.

Pour aller dans le sens de cette contribution citoyenne et porter les doléances des concepteurs, l’Ordre des Architectes a mis en place un site dédié. A l’adresse grand-debat.archi, vous trouverez toutes les propositions formulées par les architectes et également l’opportunité de poster la vôtre.

Pour un service public de l’architecture ? Pour le retour au COS ? Les PLU sont-ils toujours légaux ? Si vous ne souhaitez pas contribuer, vous pouvez toujours échanger sur les sujets déjà postés par un de vos confrères !

Mais dépêchez-vous la date limite est fixée au 15 mars.