Quel est le point commun entre Jeanne Gang, SNCF Immobilier, les BIM d’OR et le Congrès de l’UNSFA ? Ils sont tous dans l’HebdoMAF 79 !
MAF Assurances

Les titres de chaque paragraphe sont cliquables pour vous proposer l’article original.

 

👉 Une américaine à Paris

Jeanne Gang marque les esprits et trace des voies nouvelles qui inspirent bien au-delà de l’architecture. En devenant la première femme à avoir construit une tour, l’américaine livrait un bâtiment aussi fort en symbole qu’en architecture. Reconnaissable entre toutes, son Aqua Tower et ses balcons blancs asymétriques livrée en 2010 s’est imposée comme une figure de la skyline de Chicago.

Elle revient cette année pour livrer la Vista Tower, 3ème réalisation la plus haute de la ville nord-américaine, battant dans le même temps son propre record. 

A la tête d’une grosse agence d’architecture, elle innove également dans sa gestion sociale de l’entreprise. En menant une politique de stricte égalité salariale entre hommes et femmes, Jeanne Gang milite pour une généralisation de cette pratique à l’ensemble des secteurs de la société.

Ses équipes sont actuellement à l’œuvre dans la capitale parisienne avec la création du nouveau siège de l’université de Chicago dans le 13ème arrondissement.

 

👉 SNCF Immobilier met de plus en plus de projets sur les rails

Dans la besace de la branche du groupe ferroviaire dédiée à la gestion de son parc immobilier, il y a de la place. Beaucoup de place même, sur des sites au cœur de zones toujours plus tendues. Avec ses 20 000 hectares de terrains à travers le pays, dont 3000 aménageables, et ses 8,5 millions de mètres carrés de bâtiments, la SNCF est l’un des plus grands propriétaires terriens de l’hexagone.

Alors pour valoriser des surfaces que son activité ne requiert plus, la firme mise sur leur reconversion. Plusieurs projets sont déjà en route, comme le nouveau site de travail partagé d’Ordener-Poissonniers dans le 18ème arrondissement parisien. 

Sur ces 3.7 hectares, créés en 1846 pour l’entretien et le remisage des locomotives de la Gare du Nord, toute proche, et inutilisés depuis 2014, un programme mixte a vu le jour. Logements, commerces, coworking visent désormais à revitaliser la friche. 

De la volonté de sa direction, de plus en plus de projets similaires devraient voir le jour en France, à l’instar des quartiers parisiens d’Hébert (18ème), des Messageries (13ème), ou de la Chapelle International (18ème) mais également à Toulouse où la future tour végétalisée Occitanie s’érigera sur un ancien site de tri postal. Idem à Rennes où l’îlot Beaumont, à proximité de la gare est le fruit de nombreuses réflexions pour un démarrage des travaux prévu en 2020.

 

👉 Le BIM d’Or 2019 est en bois

L’an passé, le prix organisé par le Moniteur et les Cahiers techniques du bâtiment, avait récompensé une démolition. En cherchant à promouvoir les meilleurs projets menés à l’aide de la maquette numérique, le jury avait retenu le chantier de dépollution et de déconstruction de la raffinerie de Dunkerque, saluant la multiplicité des scenarii envisagés et la grande maîtrise de l’ensemble du projet. 

En 2019, place à la construction. C’est en Gironde que le lauréat se trouve. Articulés autour d’un noyau de béton, les 57 mètres de la structure en bois de la tour Hypérion du quartier Euroatlantique de Bordeaux, réalisée par Jean-Paul Viguier & associés ont séduit le jury par la grande synergie que la maquette a permis entre les différents intervenants. 

A la clé, un édifice dans lequel a été incorporé le calcul de l’empreinte carbone de l’ouvrage et une modélisation BIM « telle que construit » qui devra permettre une exploitation/maintenance optimisée.

 

👉 50ème Congrès annuel des architectes organisé par l’UNSFA

50 ans mais pas question de nostalgie pour les architectes qui auront, à l’occasion des 3 journées organisées à Strasbourg, les 24, 25 et 26 octobre prochain, les yeux rivés vers l’avenir. Entre réhabilitation et transition du patrimoine bâti, représentant pour les architectes européens les premiers domaines d’intervention, les participants pourront étayer leurs réflexions à l’occasion de conférences, remises des prix et tables rondes.

Certains architectes comme Bernard Desmoulin et Pierre-Louis Faloci, Grand prix national de l’Architecture 2018, seront présents afin d’animer des conférences sur des thèmes comme « Réfléchir à ce qu’est la modernité » ou « Patrimoine et architecture contemporaine ».

Infos et programme sur : www.congresdesarchis.com