C’est promis, les mots COVID et coronavirus ne sont pas prononcés dans cet HebdoMAF. Nous abordons en revanche le démarrage du chantier du Centre Aquatique Olympique de Saint-Denis, les lauréats du Grand Prix de l’Urbanisme 2020, les 18 sites sélectionnés de la Mission patrimoine et les Journées Nationales de l’architecture !
mafassurances

👉 2/3/4 Architecture se jette à l’eau pour les JO

Entre le chantier du futur village olympique et le Stade de France, 12 hectares supplémentaires viennent d’entrer en chantier. Sur cette parcelle, on œuvre à la création d’un nouveau quartier qui accueillera à terme des bureaux (58% du total de la surface), 500 logements (17%) et un pôle sportif au sein duquel trônera le Centre Aquatique Olympique (CAO).

A la baguette, l’agence d’architecture 2/3/4 propose une construction en bois, visant un objectif multiple : offrir un écrin aux discipline aquatiques olympiques en dépassant les exigences fixées par les directives en matière de durabilité. Ainsi au bois de la structure et de la toiture seront associés des panneaux solaires faisant de l’édifice la plus grande ferme solaire de France.

Le CAO n’est pas la seule réalisation de l’agence dans ce périmètre : une passerelle piétonne enjambant la très fréquentée autoroute A1, permettra de relier deux sites emblématiques des Jeux, le Stade de France et le centre aquatique.

Entourée des équipes de Bouygues Bâtiment Île-de-France, Récréa, Dalkia et la Métropole du Grand Paris, l’agence livrera le CAO pour 2024, le reste de la ZAC étant échelonné jusqu’à 2032.

👉 4 nominés pour le Grand Prix de l’Urbanisme 2020

Plus que quelques jours avant de connaître le nom du lauréat, mais déjà, ils ne sont plus que 4. Depuis le 16 Juin et une réunion du jury international, Jacqueline Osty, Jean-Marc Offner, Laurent Davezies et l’agence AUC savent que tout se jouera le 9 Juillet, date à laquelle sera désigné le lauréat du Grand Prix d’Urbanisme. 

Cette distinction, organisée par le Ministère de la Cohésion des territoires, existe depuis 1989 et récompense chaque année (exception faite de la période 1994 – 1997 où le Grand Prix n’eût pas lieu) l’action « des professionnels qui contribuent à faire avancer la discipline et à améliorer le cadre de vie des habitants de tous les territoires », selon le site du Ministère. 

Ces professionnels, des hommes, uniquement des hommes, parmi lesquels Alexandre Chemetoff, Christian de Portzamparc, Patrick Bouchain ou encore Antoine Grumbach. 

L’édition 2020 sera-t-elle la première à récompenser une femme en la personne de Jacqueline Osty, à la tête de sa propre agence, à qui l’on doit, entre autres, la promenade des Sables d'Olonne ou encore le parc Martin Luther King, dans le quartier des Batignolles à Paris ? Réponse le 9 Juillet.

👉 Mission Patrimoine : 18 nouveaux sites retenus

Le millésime 2020, 18 projets, vient d’être dévoilé en présence de Franck Riester, ministre de la Culture, et Stéphane Bern. L’objectif de la mission reste inchangé : faire bénéficier à des sites historiques en péril d’un soutien financier prodigué en grande partie par les jeux Mission patrimoine commercialisés par la Française des Jeux. A cette occasion, le ministre en a profité pour inviter les Français à saisir l’opportunité, cet été plus encore qu’à l’accoutumée, de découvrir ou redécouvrir « notre exceptionnel patrimoine de proximité qui fait la force et l’attractivité de nos régions ».

Des aides à destination de vieilles églises et de vieux châteaux uniquement ? Certainement pas, en témoigne, les projets retenus cette année. Parmi les 18, un ancien viaduc inauguré en 1913, d’anciennes granges berrichonnes, un ancien phare posé au milieu de la Manche, une demeure coloniale guadeloupéenne ou encore un séchoir à tabac dans le Bas Rhin.  

Ces 18 projets viennent s’ajouter aux 103 déjà sélectionnés l’an passé, marquant l’ambition d’une répartition territoriale égalitaire de ces aides en sélectionnant un site par département. Le montant de l’enveloppe allouée sera dévoilé à l’occasion des journées du Patrimoine, prévue les 19 et 20 septembre prochains. 

👉 Journées nationales de l’architecture : top départ de l’édition 2020

Du 16 au 18 octobre 2020, l’architecture et les architectes seront à nouveau mis à l’honneur sur l’ensemble du territoire. Sur le modèle de la précédente édition, balades urbaines, ateliers pédagogiques, visites de chantiers, de réalisations et d’agences seront au programme. 

Produit de son époque, la version 2020 des JNA sera axée sur l’architecture du quotidien et ses composantes, telles que le logement, l’espace public etc.

Partenaire de l’événement, la MAF s’associe à ce rendez-vous de promotion de l’architecture et des architectes, par le prisme de leurs réalisations et de leurs réflexions quotidiennes. 

Vous souhaitez participer ? Rien de plus simple. Rendez-vous sur le site dédié (en cliquant sur ce lien) et suivez les étapes en fonction de votre région.