104, comme la première voiture de certains, comme un HebdoMAF toujours confiné mais à l’actualité résolument braquée sur la reprise de l’activité. Carence du Guide de l’OPBBTP, Arte Charpentier et le concours en visio-conférence, baisse historique de l’activité en France et un masque conçu par Foster + Partners : c’est le menu de votre rendez-vous hebdomadaire avec l’actualité architecturale !
MAF Assurances

👉  Guide de l’OPBBTP : insuffisant pour reprendre le chemin des chantiers selon l’Ordre

Ce guide fait suite à une déclaration : celle du Ministère du Travail qui soulignait le 4 Avril l’importance des entreprises du BTP, « indispensables à la vie économique du pays et à son fonctionnement ». Pour accompagner la reprise ou le maintien des chantiers, la mise en place de procédures adaptées est indispensable. C’est le sens du guide publié par l’organisme professionnel de prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) le 10 avril dernier. 

Pour autant, le compte n’y est pas pour Denis Dessus, président de l’Ordre National des Architectes. Dans un communiqué publié sur le site architectes.org, le représentant ordinal interroge sur les effets d’une reprise trop rapide et trop peu préparée.
 
Comment fournir du gel et des masques aux personnes présentes sur un chantier dans un contexte où le personnel médical, en première ligne, en manque cruellement ? Comment ne pas prendre le risque d’engorger davantage les hôpitaux avec les 7 à 8000 accidents du travail enregistrés par mois sur les chantiers français ?  Comment faire face aux coûts supplémentaires engendrés par les mesures annoncées dans le guide ? Des interrogations qui nécessitent une réponse claire que seule une concertation entre un comité de scientifiques et de médecins, le gouvernement et les représentants de la construction sera en mesure de fournir.

 

👉  Arte Charpentier teste le concours en visio-conférence 

A l’occasion d’une interview donnée au site d’information lemoniteur.fr, Abbès Tahir, architecte associé et directeur général délégué de l’agence Arte Charpentier Architectes, évoque sa vision de l’avenir, la gestion du quotidien pour les quelques 120 collaborateurs de l’agence et son anticipation dès les premiers signes de l’épidémie. 

Forcément, en étant impliquée dans le développement urbanistique de la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, l’agence était aux premières loges pour la prendre au sérieux, dès les prémices. 

Entre anticipation du télétravail dans le courant de l’hiver et reprise partielle des chantiers depuis la publication du guide de l’OPPBTP, Arte Charpentier organise son maintien d’activité dans un contexte à rebours de la vie d’une agence pluridisciplinaire qui exige, par essence, un brassage d’intervenants.

Visio-conférence avec l’ensemble des collaborateurs, chat interne permettant un échange rapide, et soutenance pour un grand concours national en visioconférence … l’agence n’hésite pas à bousculer ses habitudes pour créer de nouvelles voies de coopération.

Verdict pour cette première ? « Avec une bonne préparation à la manipulation de l’outil, cela s'est très bien passé, la communication a été particulièrement fluide et le déroulé de notre présentation était optimal. C'est un immense progrès. Dans un monde, où les déplacements seront de plus en plus calculés selon leur bilan carbone, les moyens technologiques nous permettent de nous adapter à toutes les situations. »

L’interview complète est à retrouver sur le site www.lemoniteur.fr.

 

👉  Le monde de la construction enregistre une baisse historique de son activité 

En publiant une note conjoncturelle sur l’état de l’économie française, la Banque de France n’a surpris personne : le Coronavirus et le confinement ont terrassé le monde de la construction. Sur la période, la chute est vertigineuse (- 75% d’activité) et augure du défi à relever lorsque le déconfinement sera venu.

Au premier rang des sujets qui crispent les entreprises : la pression sur leur trésorerie. Résultat, la Banque de France enregistre une explosion des demandes de crédit sur la période (+10% pour les PME et +12% pour les ETI).

Dans ce contexte, les risques de voir le nombre de défaillances d’entreprises repartir à la hausse sont grands : les carnets de commandes ont retrouvé en mars leur niveau bas de la fin 2015… 

Pour autant, ce scénario est-il inédit ? Pas si sûr : "Il faut remonter au 2e trimestre 1968, marqué par les événements du mois de mai, pour retrouver une baisse trimestrielle de l'activité du même ordre de grandeur. Le PIB avait alors chuté de -5,3%, avant de rebondir de +8,0% au 3e trimestre 1968", explique l'institution dans sa note de conjoncture. "On peut également comparer l'épisode actuel à la baisse d'activité observée lors de la crise financière de 2008."

 

👉  Foster + Partners conçoit un masque de protection contre le Coronavirus

En temps normal, le nom de Foster + Partners est associé à la conception d’immeubles de grande hauteur ou d’aérogares d’aéroports. Mais les temps actuels ne sont pas normaux. L’agence fondée par Norman Foster a franchi le pas de la conception de masques de protection. 

C’est ainsi que depuis quelques jours, plusieurs hôpitaux londoniens essayent le prototype de visière faciale, conçue à partir de 3 parties distinctes : une visière en polyéthylène, un bandeau et un serre-tête en caoutchouc de silicone qui les relie.

Très rapidement usinable, chaque visière est découpée au laser en moins de 30 secondes et assemblée en moins de 60. Ces délais de production ultra courts permettent un espoir : celui d’une production massive irriguant les établissements de santé anglais. 

Pour faciliter davantage la production à grande échelle, l’agence a publié les instructions de montage en open source directement sur son site internet.